Jdi na obsah Jdi na menu
 


Radio Prague n'est pas Radio Paris !

Réécrire l'histoire et légitimer les assassinats en un tour de main !

Délinquance routière ?

***

Du point de vue logico-pragmatique, il est indéniable que c'est la loi qui fait les criminels et les délinquants

La prohibition de l'alcool ou du cannabis constituent des exemples historiques flagrants de ce principe de criminalisation des comportements les plus courants. Il est l'équivalent du principe qui suppose que tout ce qui n'est pas interdit est autorisé

De la même façon, un crime, ou un délit, reste un crime, ou un délit, tant qu'il n'aura pas été autorisé par la loi...

Ainsi, si je prends le volant après avoir bu deux bières, je reste un délinquant en République tchèque où le taux d'alcoolémie autorisé est de 0 g d'alcool. Mais dès que j'ai franchi la frontière de la République fédérale d'Allemagne, où le taux d'alcoolémie autorisé est de 0,5 g d'alcool par litre de sang, je redeviens un citoyen modèle. 

https://www.vigicarotte.com/blog/europe-taux-dalcool-dans-le-sang-autorise-au-volant

Pascal résumait la situation : Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà ! 

Imaginons maintenant une épuration ethnique. Tant qu'elle n'a pas été autorisée par des accords internationaux, on la décrit comme une déportation. Les massacres inhérents sont alors considérés comme des assassinats

Mais si soudain, une conférence internationale autorise cette barbarie sanguinaire, elle devient une banale expulsion et les massacres inhérents deviendront de tragiques accidents, au pire de simples excès, dont la responsabilité incombe in fine aux nouveaux délinquants, résistant à leur expulsion légale.

S'il est primordial pour le chauffeur de savoir précisément où se situe la frontière s'il veut s'offrir une bière en toute légalité, il est tout autant impératif pour les assassins de savoir quand s'applique la loi les autorisant à se livrer à leurs massacres.

Pour faire passer des assassinats pour de simples excès, il suffira donc de faire croire qu'ils étaient autorisés. Les gogos de l'histoire n'y verrons que du feu :

Postoloprty, Postelberg en allemand, est une ville d’un peu plus de 5000 habitants, dans la région d’Ústí nad Labem, en Bohême du nord... Le nom de la commune est tristement connu pour avoir été, en juin 1945, le lieu du plus grand massacre commis contre les Allemands des Sudètes sur notre territoire.

Plusieurs milliers de citoyens allemands de la région de Postoloprty ont été rassemblés, fin mai 1945, dans les casernes locales pour être ensuite envoyés dans un camp provisoirement aménagé dans l’ancienne faisanderie. Là bas, ils ont du attendre leur expulsion ‘dans les règles’ établies par la conférence de Potsdam...

https://francais.radio.cz/postoloprty-massacre-en-catimini-8574333 

Ce tour de passepasse permet de transformer des assassinats en excès : 

Des multiples excès commis en cette période agitée d’après guerre, le massacre de Postoloprty a été le plus dramatique...

https://francais.radio.cz/postoloprty-massacre-en-catimini-857433

Seulement...

La conférence de Potsdam est une conférence organisée par trois des puissances alliées victorieuses de la Seconde Guerre mondiale pour fixer le sort des nations ennemies. 

Elle a débuté le  et s'est terminée le  

https://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A9rence_de_Potsdam

 

Déportation et assassinats deviendront officiellement expulsion et excès après le  !

Bidouiller les dates en oubliant de préciser que l'autorisation d'expulsion est intervenue bien après le début des déportations, façon bien simple de se racheter à vil prix un semblant de bonne conscience...

 

...malgré les excès...

 

***

Délinquance routière ?

https://youtu.be/hosH3aGMOeY

 

Maât !

 

***

 

 

 

Komentáře

Přidat komentář

Přehled komentářů

Zatím nebyl vložen žádný komentář