Jdi na obsah Jdi na menu
 


De l'instinct maternel...

17. 6. 2021

Infanticide ? Cherchez la mère !

Qui sème le vent...

***

Publié le 25/10/17

Pourquoi les meurtres d'enfants sont-ils majoritairement commis par des femmes?

CRIMINOLOGIE Selon une étude de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), publiée ce mercredi, 70 % des condamnations pour homicide sur mineur de moins de 15 ans sont des femmes…

https://www.20minutes.fr/societe/2158023-20171025-pourquoi-meurtres-enfants-majoritairement-commis-femmes

 

Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà...?

Au Canada, les pères sont plus susceptibles de tuer leurs enfants que les mères

Myrna Dawson, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les politiques publiques en matière de justice pénale, a analysé les données récoltées par Statistique Canada entre 1961, année où l'organisme gouvernemental a commencé à recueillir des chiffres sur les homicides, et 2011, année de la plus récente étude statistique à ce sujet.

Durant cette période, la plus longue à avoir jamais servi de référence pour une recherche de ce genre, au moins 1612 enfants âgés de moins de 18 ans ont été tués par leurs parents.

Dans l'ensemble de ces cas, 57 pour cent des accusés étaient des hommes....

https://quebec.huffingtonpost.ca/2015/10/28/les-peres-sont-plus-nombreux-que-les-meres-a-tuer-leurs-enfants-selon-une-etude_n_8412218.html

Ces statistiques sur les infanticides resteront inacceptables pour les idéologues féministes, obsédées de féminicides (alors que les "hommes" restent évidemment l'immense majorité des victimes de meurtres !), prêtes à toutes les plus abjectes contorsions pour cacher lequel des genres se montre en réalité le plus nocifs pour les enfants (les "accusés" ne disant toujours rien des "coupables"):

Une étude canadienne, menée en 2001 par le ministère de la Santé du gouvernement du Canada, utilisant la définition de l'OMS a permis d'obtenir les résultats suivants concernant les cas de maltraitances d'enfants en milieu familial et classe la violence physique à 31 %, l'abus sexuel à 10 %, les négligences à 40 % et la violence psychologique à 19 %. Les auteurs de l’ensemble de ces violences incluent la mère biologique à 61 %; le père biologique à 38 %, le beau-père à 9 %, la belle-mère à 3 %, la famille d’accueil à 1 % et les autres membres de la famille à 7 %

Sur le sol américain, le pourcentage d’infanticide représentait un taux de 1,62 pour 100 000. Les auteurs de ces infanticides se répartissaient comme suit : mère seule (32 %), père seul (11 %), les deux parents (21 %), mère avec une autre personne que le père (16 %), père avec une autre personne que la mère (1 %), autre membre de la famille (5 %), famille d’accueil (6 %), autre proche (6 %) et inconnu (2 %).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Maltraitance_sur_mineur#Transmission_d%27une_g%C3%A9n%C3%A9ration_%C3%A0_une_autre

 

Cette tendance, universellement observée, a fini par s'imposer comme un a priori, donnant une orientation systématique, et parfois malheureuse, aux enquêtes menées sur les infanticides.

Christine Villemin ne sera pas la seule victime de la politique du usual suspect :

Australie: la disparition d'un bébé résolue 32 ans après

En 1980, Azaria Chamberlain, âgée de neuf semaines, avait disparu de la tente de ses parents, qui avaient accusé un dingo de l'avoir enlevée.

Mais la justice les avait condamnés pour infanticide (L'accusation affirme que Lindy a égorgé sa fille avant de dissimuler le cadavre pour s'en débarrasser plus tard. Lindy, enceinte de son quatrième enfant, est condamnée en 1982 à la perpétuité pour meurtre. Son mari Michael, considéré comme complice, écope d'une peine avec sursis.)

Elle a reconnu mardi la responsabilité de l'animal.

https://www.lefigaro.fr/international/2012/06/12/01003-20120612ARTFIG00443-australie-la-disparition-d-un-bebe-resolue-32-ans-apres.php

***

Mère infanticide, comment peut-on tuer son enfant?

Par Emmanuelle Courrèges

La mère infanticide, une bonne mère?

Odile Verschoot: C'est la seule identité dont elles sont fières. En dehors de ça, elles ont le sentiment de ne pas être grand-chose. On les entend dire : « A part que je l'ai tué, j'étais bien comme parent. » C'est comme une sauvegarde narcissique. On peut les accuser d'être des meurtrières, mais pas des mauvaises mères. La seule chose qu'elles ont à peu près réussie, c'est d'arriver à faire grandir leur gamin, à ce qu'il mange équilibré ou qu'il ne se couche pas tard, comme c'est conseillé dans les magazines... Et personne d'ailleurs ne peut prouver le contraire ! En prison, elles s'écroulent. Elles ont tout fait pour être une mère parfaite... et on vient leur dire que le crime qu'elles ont commis ne va pas avec la « mère parfaite ».

https://www.marieclaire.fr/,mere-infanticide-meutre-enfant-bebe-deni-de-grossesse-affaire-courjault,20161,31375.asp

Mère stressée = enfant maltraité

Une étude* de la New York University School of Medicine s'est penchée sur le lien entre le syndrome de stress post-traumatique chez les jeunes mères et le risque de maltraitance de leur enfant.

La dépression maternelle augmente la maltraitance

Ils ont suivi un peu moins de cent mères ayant des enfants âgés de 3 à 5 ans et souffrant de dépression maternelle (à ne pas confondre avec le baby-blues qui survient dans les deux à trois jours suivant la naissance).

Il s'est avéré que les enfants de mères souffrant de syndrome de stress post-traumatique avaient près de cinq fois plus de risque d'être maltraités par rapport à ceux dont les mères étaient indemnes de de syndrome.

D'autre part, ces mères déprimées ont tendance à trouver, en général, les comportements parentaux violents comme normaux.

 

*Source : étude "Maternal Posttraumatic Stress Disorder and Depression in Pediatric Primary Care Association With Child Maltreatment and Frequency of Child Exposure to Traumatic Events", JAMA Pediatrics, 2 septembre 2013.

 

https://www.santemagazine.fr/actualites/mere-stressee-enfant-maltraite-195335

 

***

 Jul 01 2019

Woman suspected of killing son 10 years after she was convicted of trying to drown him as a baby

- A woman is suspected of killing her 12-year-old son in California about 10 years after she was convicted of trying to drown him as a baby, according to sheriff’s officials...

the woman had taken her two sons, 7 and 12, to an irrigation ditch near a corn field across the street.

When deputies arrived, they found the boys unresponsive in the ditch. The deputies rendered medical aid and both children were taken to a hospital, where the 12-year-old died of his injuries, authorities said. His 7-year-old sibling was listed in critical condition.

http://www.fox5atlanta.com/national-news/woman-suspected-of-killing-son-10-years-after-she-was-convicted-of-trying-to-drown-him-as-a-baby

Le 04/06/2019

Le calvaire des deux frères aura duré quatre ans

Une mère de famille de Terville comparaissait mardi pour des faits de violence commis sur ses propres fils. Pendant quatre ans, tous les matins, ils ont subi coups, insultes et menaces. Avant qu’une caméra cachée ne dénonce enfin son odieux comportement.

Les faits se sont produits du 1er janvier 2014 au 1er juin 2018, à Terville. Du lever au moment de partir à l’école, deux frères vont subir quasi-quotidiennement la furie hallucinée de leur mère. Insultes (« bâtards », « pourritures », « branleurs », « merdeux », etc), menaces et coups portés à l’aide de n’importe quel objet lui passant sous les mains (sèche-cheveux, fer à repasser, brosse, jouets…). Sans oublier les gifles au visage, avec de lourdes bagues tant qu’à faire.

Au début de ces violences, le cadet avait un peu plus de 4 ans et l’aîné pas encore 6. À chaque fois, elles avaient lieu quand leur père n’était pas là. Ce dernier a finalement ouvert les yeux et décidé de dissimuler une caméra dans l’habitation.

Les images sont édifiantes. On la voit hurler sur ses enfants, leur asséner qu’ils ne sont « que de la merde… » Pensant provoquer un choc psychologique, le papa va montrer les images à son épouse, qui malheureusement va se complaire dans le déni. Il décide alors de quitter le domicile familial en emportant avec lui ses enfants. Il dépose également plainte auprès du commissariat.

Le tribunal a suivi les réquisitions de Christelle Dumont, procureur de la République de Thionville, et a condamné cette femme de 41 ans à une peine de 30 mois de prison assortis du sursis, avec obligation de soins. Elle devra également verser la somme de 1 500 € à chacun de ses enfants au titre du préjudice.

https://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-thionville-hayange/2019/06/04/le-calvaire-des-deux-freres-aura-dure-quatre-ans

Vendredi 17/05/2019

Aisne : ils ne veulent plus s'occuper de leurs enfants et les abandonnent sur le trottoir

Les faits remontent à mars 2018. Alors que les parent, de 25 et 30 ans, se séparent, ils décident de se partager la garde de leurs deux enfants. Mais la situation se complique quand les enfants deviennent un poids pour eux. 

Les petits font alors de nombreux allers-retours entre le domicile de leur père et celui de leur mère. Jusqu'au jour où leur paternel les amène chez leur mère alors que celle-ci "n'en voulait pas"

La mère des enfants décide de les ramener quelques heures plus tard. Mais le père n'est pas à son domicile. Cela ne la décourage pas, elle laisse les enfants, en pyjama, sur le trottoir, alors que la pluie tombe. L'aîné, de 6 ans, court après la voiture qui ne s'arrête pas...

https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5504853/aisne-ils-ne-veulent-plus-soccuper-de-leurs-enfants-et-les-abandonnent-sur-le-trottoir.htm

***

Les bandes-dessinées du philosophe Reiser ont toujours su redonner aux enfants maltraités la force de résister par le soulagemment du rire, de patiemment courber l'échine face à la perversité "d'autorités parentales" se soulageant de leurs frustations sur ceux qu'ils sont censés protéger, menaçant de se suicider avec leurs enfants pour exercer un lâche chantage sur le deuxième parent, abusant perversement de ceux condamnés à leurs rester attachés...

Au procès Marina, l'amour d'une fillette pour ses parents tortionnaires

L’horreur d’un côté, l’amour de l’autre. Une étonnante réalité a surgi de l’audience du jeudi 14 juin, dans le procès des parents tortionnaires de Marina. En diffusant l’audition filmée de la fillette, un an avant sa mort, la cour d’assises du Mans a donné à voir une enfant qui n’a jamais cessé d’aimer ses parents aujourd'hui accusés de l'avoir tuée. Et tout particulièrement sa mère.

https://www.francetvinfo.fr/societe/justice/marina-le-desamour-a-mort_107589.html

 

...malheureuses victimes "ruminant" leur vengeance avant de passer à l'acte...

...le fil de nos actualités possèdent la même vertu thérapeutique:

15-06-2021

15 ans de prison pour avoir tué et mangé sa mère

En 2019, alors qu’il avait 26 ans, il avait étranglé sa mère et mangé certaines parties de son corps découpé en morceaux.

Début 2019, Alberto s’était disputé avec sa mère de 69 ans dans l’appartement qu’ils partageaient.

Après l’avoir étranglée, il avait traîné son corps dans sa chambre pour le découper avec une scie et deux couteaux de cuisine « afin de le faire disparaître », explique le parquet dans son acte d’accusation.

Des morceaux stockés dans le réfrigérateur

« Une fois le corps découpé en morceaux, l’accusé s’est nourri occasionnellement des restes du cadavre et a stocké d’autres morceaux dans plusieurs récipients en plastique dans l’appartement et dans le réfrigérateur »

https://www.leparisien.fr/faits-divers/espagne-15-ans-de-prison-pour-avoir-tue-et-mange-sa-mere-15-06-2021-BEOWFV7EUBELXO4BFSG4BFO6JY.php

L'horreur ! Un homme a avoué avoir "mangé une partie du corps" de sa mère

Le drame s'est déroulé dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 février 2020. Un homme, âgé de 36 ans, a reconnu avoir tué et découpé sa mère. En garde à vue, il aurait même avoué avoir "mangé une partie du corps" de la victime.

En fouillant dans l'appartement, les enquêteurs ont retrouvé des morceaux du corps de la victime dans le frigo, le congélateur et le four. Immédiatement, ils se demandent si l'homme n'aurait pas commencé à manger sa propre mère.

https://www.closermag.fr/vecu/faits-divers/l-horreur-un-homme-a-avoue-avoir-mange-une-partie-du-corps-de-sa-mere-1085862

 

Décembre 2008

L’homme de 21 ans avait tué sa mère et mangé son utérus avant de s’étouffer avec

Le terrible fait divers Belge, celui du cannibale de Malines, a fait le tour du monde. En décembre 2008, Mikhail Bolshakov, 21 ans, assassinait sa mère Vera, 48 ans, avant de manger plusieurs de ses organes.

https://www.sudinfo.be/id251031/article/2020-09-15/lhistoire-du-cannibale-de-malines-fait-le-tour-du-monde-lhomme-de-21-ans-avait

le 25/05/2013

Grand-mère découpée: le petit-fils jamais jugé?

Le Niçois de 39 ans suspecté d'avoir tué, découpé et peut-être même mangé sa grand-mère à Nice, doit être examiné par des experts. Si son discernement était aboli au moment du crime, il n'y aura jamais de procès.

https://www.nicematin.com/faits-divers/grand-mere-decoupee-le-petit-fils-jamais-juge-335996

 

Publié le

Argentine : il tue ses parents, viole le cadavre de son beau-père et le mange

Leandro Acosta est un Argentin de 25 ans. Il a avoué à la police le meurtre de son beau-père Rocardo Klein, 54 ans, et de sa mère Miryam Kowalczuk, 52 ans, en affirmant qu’il s’agissait d’une vengeance après des années d’abus sexuels.

https://www.ladepeche.fr/article/2015/10/15/2198261-argentine-tue-parents-viole-cadavre-beau-pere-mange.html

 

Publié le

Hong Kong : il avait fait cuire ses parents façon «barbecue

Un Hongkongais a été condamné à la prison à perpétuité ce lundi 23 mars pour avoir tué, découpé en morceaux et fait cuire son père et sa mère. Il les avait préparés et conditionnés dans des boîtes avec du riz, comme du « porc au barbecue », une des spécialités culinaires de Hong Kong.

https://www.ladepeche.fr/article/2015/03/23/2072656-hong-kong-il-avait-fait-cuire-ses-parents-facon-barbecue.html

 

Son smothered his mother in CHUTNEY and ate her after stabbing her to death

Sunil, an unemployed alcoholic, became furious when refused cash, and so took his mother's kitchen knife and stabbed her.

Local police say he then cut out her intestines and her heart and ate the latter after seasoning it with chutney.

https://www.dailymail.co.uk/news/article-4836932/Son-killed-mother-smothered-CHUTNEY-ate-her.html

***

Why Kids Kill Parents

Tragedy in the family: When kids murder their parents.

What kind of kid is capable of such an atrocity against a parent? What kind of a situation would lead to such a violent end? Looking beyond society's most alarming trend reveals society's most alarming undercurrent: These are neglected and abused children whose options are limited--children who honestly think they have no other way out.

https://www.psychologytoday.com/us/articles/199209/why-kids-kill-parents

 

***

 

Première mise en ligne : 18. 5. 2019

Dernière mise à jour : 17. 6. 2021

 

Komentáře

Přidat komentář

Přehled komentářů

Zatím nebyl vložen žádný komentář