Jdi na obsah Jdi na menu
 


Nuit folle de Douste-Blazy à La Mamounia

 

Le 21/02/2012

 

"Des robes prêtées et non rendues de Rachida Dati à la « bravitude » de Ségolène Royal en passant par la nuit folle de Douste-Blazy à La Mamounia, le monde politique traîne des casseroles qu'il aimerait faire oublier. L'animateur de France Info Philippe Vandel les a répertoriées dans Le Grand Livre des casseroles (le 1er mars, La Martinière)."

 

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/people/67939/philippe-vandel-balance-les-politiques.html

 

***

 

Le 4 novembre 2011

 

En attendant des nouvelles de Stan Maillaud dont la disparition du Net ne peut qu'en inquiéter les Citoyens, L'organe magazine nous livre l'excellent témoignage du père de la petite Laureen, décédée à l'âge de 6 ans...victime de viols en réunion. Pour Emmanuel Verdin, le passage de Luc Ferry sur Radio Paris aura été le déclencheur l'incitant à lancer un appel à la Vérité  grondant déjà de tous les recoins de la Cité :

 

 

 

***

 

 

Le 26 septembre 2011

 

Dans leur rubrique " Puppet Masters ", les éditeurs de site SOTT "Signs of The Time '' reviennent en forme de flash back, sur un buzz printanier qui, en son temps,  avait secoué la Cité du Net  : 

 

Retired editor of Le Figaro newspaper names former French Minister who "organized orgies with underage boys"

 

http://www.sott.net/articles/show/235427-Retired-editor-of-Le-Figaro-newspaper-names-former-French-Minister-who-organized-orgies-with-underage-boys-

 

Alors, c'est qui, c'est qui le French Minister ?

 

***

Le 31 mai 2011

 

Le buzz du jour: une info pur porc lancée sur les ondes de Radio Paris par un philosophe-ministre-star-des-plateaux-télé  : 

 

 

Si le Citoyen ne lit pas encore la presse indépendante, alors qu'il ne compte pas sur moi pour lui suggérer que le philosophe-ministre-star-des-plateaux-télé pourrait faire référence à un cardiologue des Hautes-Pyrénées devenu maire de Toulouse. Et jamais ô grand jamais, le Citoyen ne me verra balancer la source de mon hypothèse ni la proto anagramme qui l'accompagne :

 

PAUL BITEZ PEDOPHILYS

 

Décidément, les maires de Toulouse et le monde arabe...une longue histoire...

 

***

 

Marrakech, Agadir, Tanger, Essaouira... Des destinations préférées pour le tourisme du vice et de la dépravation.

 

 

 2/2 : http://www.youtube.com/watch?v=8PUW4es3IfI

 

***

Le 1er juin 2011

 

Certains émettent une autre hypothèse, car ils auraient l'impression d'entendre un ''mauvaise Lang" lancé à la collégiale sur le plateau de Radio Paris...Même s'il est encore une fois publiquement accusé en juin 2011, même s'il a été violemment mis en cause dans l'affaire du réseau Coral, et même s'il est étrange et remarquable que les deux histoires en concurrence dans cette nouvelle affaire de la Mamounia soient exactement identiques, il n'en reste pas moins que les dates varient...et que Luc Ferry ne faisait pas référence à Jack Lang :

 

Jean-François Kahn affirme que Luc Ferry lui a donné un autre nom que celui de l'ancien ministre socialiste, qui promet de son côté des poursuites judiciaires...

 

http://www.20minutes.fr/article/734500/ministre-partouze-pedophile-ce-jack-lang

 

S'agit-il d'Hubert Védrine, co-locataire à Saint-Léger-des-Vignes d'un des plus grand studio pédophile en Europe ???

 

Non...alors, séki séki séki ???

 

***

 

Les commentaires des lecteurs de la dite source nous apprennent qu'à l'époque des faits, le torchon de référence paraissant le soir, reprenant une note blanche publiée par le Canard des RG, avait fait ce qu'il pouvait pour en dire le moins possible : 

Que s'est-il passé à la Mamounia avec Douste-Blazy?

.

Que s'est-il donc passé dans la chambre 312 de la Mamounia, hôtel de luxe de Marrakech, le 31 décembre ? "Une violente dispute, comme il en arrive dans tous les couples", affirme aujourd'hui Philippe Douste-Blazy. Le ministre, en vacances dans l'établissement - une propriété de l'Etat marocain très courue du Tout-Paris des affaires et de la politique - reconnaît s'être violemment disputé ce soir-là avec sa compagne, la productrice de télévision Dominique Cantien.

Un différend peu discret, puisque des voisins du couple, au troisième étage de l'hôtel, ont pu en suivre les péripéties et voir le ministre et sa compagne, légèrement vêtus, s'invectiver dans le couloir.

Le ministre, rompant finalement la querelle, a dû rejoindre la chambre de l'un de ses gardes du corps, avant de quitter précipitamment l'hôtel, à 5 heures du matin. Là, suivi par une voiture de la sécurité, "Douste" a pris la route de Casablanca, d'où il s'est envolé pour Paris.

L'histoire a aussitôt fait l'objet d'un rapport des services de sécurité au ministère de l'intérieur, mais aussi à l'ambassade de France à Rabat qui en a informé l'ambassadeur, Philippe Faure, alors en vacances dans l'océan Indien, lequel en a rendu compte à Matignon et à l'Elysée.

L'affaire aurait pu suffire à irriter largement le président de la République : le ministre des affaires étrangères ne doit-il pas présenter une image irréprochable, notamment en territoire étranger ?

Mais Le Canard enchaîné, qui a révélé l'histoire le 23 mars, y a ajouté un élément plus délicat : la dispute aurait occasionné pour 30 000 euros de dégâts. "Une facture que le palais royal a aussitôt réglée à la Mamounia", assure l'hebdomadaire satirique.

"C'est faux, s'insurge M. Douste-Blazy, il n'y a eu aucun dégât - ou peut-être juste un cendrier - et j'ai payé ma note de 2 467,33 euros avec ma carte de crédit !"

Le directeur de la Mamounia, Robert Bergé, en retraite depuis quelques semaines, affirme pour sa part, être allé "contrôler lui-même la chambre après le départ du ministre, puis de Mme Cantien en fin de matinée. Un cadre de tableau avait été déplacé en tombant et il y avait quelques traces de couleur sur les murs. Mais rien d'important. La chambre a été réattribuée le jour-même."

L'ex-ambassadeur à Rabat, Philippe Faure, nommé depuis secrétaire général au Quai d'Orsay, remarque : "30 000 euros ? Mais il faudrait défoncer la salle de bains au marteau piqueur pour atteindre cette somme."

Le rédacteur en chef du Canard enchaîné, Claude Angéli, qui a révélé l'affaire, montre en tout cas deux lettres reçues par son journal. Les deux missives "toutes deux datées du 23 mars et écrites sous l'impulsion du roi et de son conseiller André Azoulay", affirme-t-il, émanent du nouveau directeur de la Mamounia, Mohamed Chab, et de l'ambassadeur du Maroc à Paris, Fathallah Sijilmassi. Elles réfutent toutes deux la version du Canard : il n'y a eu aucun dégât et le palais royal n'a pas réglé la facture de M. Douste-Blazy, qui venait à titre privé, expliquent-elles. Mais M. Angeli, qui assure disposer d'"une très bonne source", persiste, tout en reconnaissant n'avoir en sa possession aucune facture du palais royal.

Le ministre des affaires étrangères, très inquiet des effets de ce petit scandale, a consulté son avocat, Olivier Metzner, sur l'opportunité de poursuivre l'hebdomadaire.

Jusqu'à aujourd'hui, il y avait renoncé. Mais il assure s'interroger sur "l'identité de ceux qui veulent (le) déstabiliser."

Source : Le Monde

 

http://www.yabiladi.com/article-politique-894.html

 

On comprendrait mieux maintenant pourquoi les disputes conjugales présentaient un intérêt soudain pour le torchon de référence, pourquoi aucunes poursuites n'ont été engagées et à quoi auraient pu servir ces fameux 30 000 euros...

Au fur et à mesure que des renseignements publiques sont pris sur ce triste sir, il apparait de plus en plus comme un piètre gentleman, et dans la précipitation de la fuite et de la préservation de son auguste personne, capable du pire et surtout d'oublier son épouse sur un trottoir :

" Les entarteurs se ruent alors vers la voiture et deux d'entre eux parviennent à entarter le ministre dans son véhicule. Furieux, Douste-Blazy ordonne au chauffeur de démarrer. La voiture part en trombe, et oublie même la femme du ministre sur le trottoir !"

http://www.linternaute.com/humour/canular/ces-personnalites-entartees/philippe-douste-blazy.shtml

 

***

 

Le 2 juin 2011

 

Le temps d'un très éphémère courage, le laquais Desjardins nous donna quelques renseignements supplémentaires :

 

« Mais tout le monde le sait, c’est Douste-Blazy » par Thierry Desjardins

 

"Luc Ferry, très mauvais et éphémère ministre de l’Education Nationale, a joué hier les malins en affirmant à la télévision qu’un ministre de la République –dont il a refusé de donner le nom- s’était fait « poisser »  il y a quelques années pour avoir organisé des « partouzes » avec des garçons mineurs, au Maroc.
Alain Juppé a tout à fait raison, ce matin, de dire que, quand on est au courant d’un crime, il faut saisir la justice et ne pas se contenter de faire de telles allusions.
Mais alors pourquoi notre ministre des Affaires Etrangères n’a-t-il pas lui-même saisi la justice et dénoncé Philippe Douste-Blazy ?
Tout le monde sait, Juppé, Ferry et quelques centaines de parlementaires et de diplomates, que, quand il était ministre des Affaires Etrangères lui-même, Douste-Blazy avait organisé une soirée un peu particulière dans sa suite de l’hôtel de La Mamounia à Marrakech, que ça avait dégénéré, que les participants à la soirée avaient tout cassé dans la suite et arraché les rideaux, que la police marocaine avait dû intervenir, que la direction de l’hôtel avait envoyé la note au Quai d’Orsay et que, finalement, c’était le roi du Maroc en personne qui avait réglé la facture.
Pendant quelques semaines, Douste avait été accueilli dans l’hémicycle de l’Assemblée aux cris de « La Mamounia ! La Mamounia ! »
Chacun connaissait d’ailleurs les goûts du ministre des Affaires Etrangères, ancien maire de Lourdes ( !) et de Toulouse, qui ne parlait pas un mot d’anglais et qui confondait Taïwan et la Thaïlande.
Mais il doit y avoir prescription car aujourd’hui Douste-Blazy a un fromage de grand luxe aux Nations-Unies. On espère, pour lui, qu’il sait que les Américains sont moins compréhensifs avec certaines dérives que les Marocains ou les Français."

 

Très éphémère courage car le lendemain matin :

 

Page non trouvée le 02 Jun 2011 08:06 am

Le lien que vous cherchez n'existe pas. Il a peut-être existé par le passé, peut-être a-t-il été mal recopié, en réalité plein de suppositions peuvent être imaginées. Une certitude persiste, il n'y a rien ici.

 

http://www.thierry-desjardins.fr/2011/06/mais-tout-le-monde-le-sait-cest-douste-blazy/

 

Le laquais Desjardins perdra pas mal de lecteurs sur ce coup-là, c'est endentu.  Un autre auteur de Radio Paris fit preuve d'imagination et de ruse, s'inspirant de l'anagramme lorganesque, pour mieux contourner la censure :

 

Is not Douste Blazy !

http://www.lepost.fr/article/2011/06/02/2513417_is-not-douste-blazy.html

 

Yes ! Off course not !

 

Mais le théâtre d'ombres auquel se livrent les tartuffes de Radio Paris sur la Cité du Net est révélateur de deux faits incontournables tout autant remarquable l'un que l'autre.

D'abord il est devenu parfaitement évident que Big Brother est une arme à double tranchant. Le Citoyen est autant observé par le pouvoir, que lui, en retour, scrute les agissements de ce pouvoir. Chaque Citoyen est devenu un paparazzi en puissance qui témoignera inlassablement devant le jury populaire de l'intersubjectivité de la Cité du Net :

 

Qui est selon vous l'ancien ministre pédophile dont Luc ferry a parlé sur canal ce soir?

  

Questions résolues

 

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20110530154931AAFJ4gr

 

Mis à part la souffrance des victimes, l'affaire Douste-Blazy reste parfaitement anectodique en soi et sans aucune importance. Mais elle possède l'immense mérite de démontrer, encore et encore, que les nazis qui nous gouvernent n'accaparent leurs privilèges et ne maintiennent le Citoyen dans la prison de la néoféodalité, que par la ruse, le non dit et le mensonge !

Le philosophe-ministre-blablateur-à-Radio-Paris, messager malgré lui de cette fondamentale et révolutionnaire nouvelle, deviendra la cible de toutes les attaques possibles et imaginables du pouvoir et de ses larbins. L'affaire deviendra donc une "affaire Ferry" car celui qui jette la lumière sur la conspiration du mensonge en devient nécessairement la victime...de Socrate à Galilée...de JFK à Coluche...

Combien d'années de silence avant que le coup de 1973 ne soit enfin révélé au public ?

Messieurs les nazis, le roi est nu !

 


Louis XVI : Tragédie de la Vertu by LouSpagnou

 

***

 

Menteur, empoisonneur ?

 

22 juin 2011

 

Jacques Servier lié à l’ancien ministre de la Santé, Philippe Douste-Blazy ?


Cette publication coïncide aussi avec la révélation dans le Canard Enchaîné du 22 juin de financement entre les laboratoires Servier et l’ancien ministre Philippe Douste-Blazy.
Selon le journal satirique, des lettres saisies lors d'une perquisition au siège des laboratoires Servier le 7 février dans le cadre de l'enquête sur le Mediator montrent que le groupe a financé des activités promues par l'ancien ministre.
Des liens d’intérét répétés sont visés entre Jacques Servier et Philippe Douste-Blazy, au cours des années 1990. Un courrier mentionne par exemple les remerciements sincères du ministre de la Santé de l’époque pour subvention mise "à la disposition du Forum européen de la santé afin d'organiser la première université de la santé".
Auditionné le 5 mai par la mission parlementaire sur le Mediator, Philippe Douste-Blazy a juré n'avoir jamais eu de "liens d'intérêt vis-à-vis du laboratoire Servier".
 

http://www.usinenouvelle.com/article/l-igas-met-a-mal-tout-le-systeme-de-sante-francais.N154216

 

10/02/2012

Le Mediator aurait fait 1.300 morts en France

Et encore, il s'agit sans doute d'une «sous-estimation», a commenté le chercheur Mahmoud Zureik, coauteur de cette étude.

Pour parvenir à ce résultat, les scientifiques ont compulsé les données disponibles sur le Mediator entre 1976 et 2009 en France. Créé pour lutter contre le diabète, le Mediator avait été détourné pour devenir un coupe-faim commun. «On cherche encore à comprendre pourquoi un produit si dangereux est resté si longtemps sur le marché», conclut Mahmoud Zureik.

 

http://www.20minutes.fr/societe/877046-mediator-fait-1300-morts-france

 

 

***

 

 

Komentáře

Přidat komentář

Přehled komentářů

Zatím nebyl vložen žádný komentář