Jdi na obsah Jdi na menu
 


Synchronicité et abîme de perplexité

 

mare_magnum.jpg

Etymologiae. Isidore de Séville.1471

 

 

Lyon, le 7 septembre 2019

 

Une descente vers le vieux Lyon et la cathédrale Saint-Jean.

Après qu'il a parcouru l'espace ouvert au ciel du théâtre gallo-romain et longé la basilique de Fourrière, des escaliers offrent au promeneur une vertigineuse plongée dans un passé reconstruit en récentisme.

 

lyon_vers_saint_jean.jpg

 

Le vertige ressenti concerne bien moins le physique que l'émotionnel. Il est sans doute de l'ordre du vertige qui figea, pendant de longs mois, Max Planck dans l'effroyable perplexité suscitée par l'idée, impossible mais pourtant incontournable, d'une explication d'un monde scintillant discrètement...de quantum en quantum.

Car emprunter ces escaliers, c'est passer directement du monde gallo-romain à celui de la renaissance. Dans ce paysage urbain de traboules et de lumière, le moyen âge a positivement disparu dans le dédale des insulae.

 

lyon_traboule.jpg

 

Le temps d'observer les coquillages dont on trouve encore la trace dans les pierres réagglomérées (?) de la cathédrale Saint-Jean, la façade de la manécanterie offre au promeneur un superbe condensé des styles, dont on prétend qu'ils occuperaient mille ans d'histoire en les catégorisant simplement en gothique et roman.

 

manecanterie_de_lyon_styles.jpg

 

Cette grossière approximation sied, trop facilement, à la réduction de cette période historique en deux dynasties fantômes: mérovingienne et carolingienne

En inspectant attentivement les paramètres de l'architecture, on peut percevoir en plus des contreforts romans et des pointes gothiques, des chapiteaux de colonnes corinthiennes, des fenêtres renaissance, le remplacement brutal d'un signe religieux par une croix catholique tardive, des voutes mauresques...

Chaque style devient la marque d'un quantum temporel...chaque interstice quantique est un puits sans fond que chaque idéologie cherche à remplir à l'aune de sa propre rhétorique...

Ce jour-là, place Edouard Commette, des bouquinistes avaient monté des tréteaux pour exposer leurs trésors. A peine ai-je jeté un coup d'oeil sur les premiers titres de vieux livres, que le regard rieur d'une petite dame dynamique, habillée de clair, m'attire l'attention. Elle me tend une reproduction d'une gravure : " Qui est-ce ? " me lance-t-elle en guise de défi... 

 

1866-ui16-5-charles-quint-rich-coronation-costume-sacred-aachen.jpg

 

Elle se satisfait de mon air éberlué et de mon silence. Elle me tourne déjà la dos, à la recherche d'une nouvelle victime. J'ai juste le temps de la supplier de m'accorder une dernière chance de ne pas passer pour un impotent :

une couronne, un sceptre, un globe, un aigle noir...

des gants, un riche habit doublé de fourrure, des pantoufles sur des tapis protégeant du froid...

une abondante barbe en broussaille et une chevelure frisée, un regard sombre et farouche, des sourcils fournis et froncés, un nez busqué...

 

czar-ivan-iv-aka-ivan-the-terrible-1530-1584-engraving-1886-cwb196.jpg

...Ivan IV ! 

 

Un peu surprise, elle me montre enfin la légende : 

 

Charles V en costume de couronnement...

 

la dame s'étonne davantage car je bafouille que justement ...dans la reconstruction de Fomenko et Nosovsky...ces deux-là n'en font qu'un...

elle ne comprend rien et reprend sa quête...

 

sabre_prince.jpg

Сабля князя Федора Михайловича Мстиславского,

мастер: Касим. Первая половина XVI в.. Восточная Европа; клинок

- Каир.  

 

je ne comprends rien...

 

comme par hasard

 

 ?

 

 

Dolní Suchá, 15.09.2021. 03:09

 

***

 

Note:

THE XVII CENTURY

The sabre of Prince Mstislavsky, who was Ivan the Terrible's commander, was adorned with Arabic aphorisms [187], p.207. One of the aphorisms goes: 'There will be strong protection in the battle' [187], p.207. There is also a Russian inscription on the sabre stating the identity of the owner [187], p.207

http://chronologia.org/en/how_it_was/07_08.html

https://www.facebook.com/522737241152516/posts/saber-of-prince-fyodor-mikhailovich-mstislavsky-master-kasim-first-half-of-the-1/3386159891476889/

Carte :

Etymologiae. Isidore de Séville. G. Zainer, Augsbourg, 1471

 

***

Dernière mise à jour : 18.09.2021: 10:53

 

 

 

Komentáře

Přidat komentář

Přehled komentářů

Zatím nebyl vložen žádný komentář